L’histoire des cyclones en République Dominicaine

Bookmark et Partager

CycloneLes cyclones, les ouragans et les tempêtes sur la République Dominicaine

De 1615 à nos jours…

La saison cyclonique entre dans sa période la plus forte pour le secteur des Caraïbes en cette fin de mois d’août. Voici un historique des cyclones, ouragans et tempêtes les plus puissants à avoir traversé la République Dominicaine.

Les cyclones en République Dominicaine, un phénomène constant

La République Dominicaine dans l’oeil du cyclone: 76 rapports prouvent la vulnérabilité de l’île d’Hispaniola, partagée avec Haiti.

Parmi les différentes catégories, vents et pression centrale, 44 ouragans ont emporté, à plus d’une occasion, des maisons et des quartiers complets, alors que 32 tempêtes tropicales ont touché le pays.

Le graphique suivant montre les cyclones et tempêtes les plus importants de notre histoire récente. Sur celui-ci, on peut voir la trajectoire et une animation montrant comment la tempête ou le cyclone a frappé notre île:

1615 : L’ouragan de San Leonicio a frappé l’île de la République Dominicaine, aux environs du 12 septembre. Même si les autorités de ONAMET ne connaissent pas la catégorie qu’il a atteint, il est considéré comme un des phénomènes les plus dévastateurs de la période 1575 et 1615.

1899 : L’ouragan de San Ciriaco a eu lieu le 9 août et a atteint la catégorie 3. Le phénomène est passé par le Nord Ouest de l’île et la région Nord, y compris la province de Puerto Plata.

1901 : San Cirilio fut un ouragan de catégorie 1 qui a touché le pays le 7 juillet. Même si son passage était dirigé vers le Sud Est de Porto Rico, il a provoqué des inondations et des dégâts dans le Nord-Est et le Nord du pays. Il a directement touché le canal de la Mona.

1930 : San Zenón est un des ouragans qui est resté gravé dans les mémoires car, même si il n’était que de catégorie 2, il a dévasté la ville de Saint-Domingue, laissant derrière lui plus de 2000 morts, 15000 blessés, ainsi que des quartiers et contrées détruits. A cause du manque d’orientation et d’organismes à cette époque, les personnes ont pensé que l’œil de l’ouragan était un signe de sa fin, alors que les vents ont commencé peu de temps après. Le dictateur Rafael Leonidas Trujillo Molina a profité politiquement de ce phénomène pour ne faire le point de départ de son régime.

1950 : La tempête tropicale Baker a eu lieu le 23 août et est passée par Cabo Engaño en se dirigeant vers l’Ouest Nord-Ouest et en sortant sur l’Atlantique par la province de Puerto Plata.

1952 : Charlie a été une tempête tropicale qui a eu lieu le 23 septembre. Elle est passée sur les provinces de la région orientale le l’île, en sortant sur l’Atlantique par les zones correspondant aux municipalités de la provinces de Puerto Plata, Río San Juan et Gaspar Hernández.

1955 : L’ouragan Hilda, qui a eu lieu le 13 septembre, s’est déplacé de manière parallèle sur la cote Nord du pays et a atteint la catégorie 2.

1955 : 1 mois et 3 jours après seulement, l’ouragan Hilda est passé par la zone Nord Est de la République Dominicaine. Ce phénomène a atteint la catégorie 3, et son œil s’est déplacé sur Pedernales, provoquant des pertes humaines et matérielles.

1958 : Ella fut un ouragan de catégorie numéro 2 qui est passé sur le pays le 31 août. Celui-ci s’est déplacé sur la péninsule de Barahona et a produit des précipitations sur le Sud et le Sud-Ouest du pays.

1958 : Un mois après ce dernier, le 14 septembre, la tempête tropicale Gerda a touché la péninsule de Barahona et est sorti du territoire par le Canal del Viento.

1961 : Le 2 octobre, la tempête tropicale Francés, a touché le pays et s’est déplacée vers le Nord-Est.

1963 : Edith est rentré au pays le 27 septembre et s’est déplacé vers le Nord-Ouest. De catégorie 1, les dégâts ont été moindres.

1963 : L’ouragan Flora est passé sur la péninsule de Barahona le 3 octobre. De catégorie 4, il est passé assez loin de la terre mais a produit des inondations dans le Sud, le Sud-Ouest et causé de nombreux morts dans ces régions.

1964 : Cleo est un ouragan de catégorie 5 qui est arrivé le 24 août.

Il est passé sur le sud de la péninsule de Barahona en provoquant des inondations et des morts.

1966 : Le 29 septembre, l’ouragan Inés de catégorie cinq a touché de plein fouet la péninsule de Barahona, détruisant sur son passage le village d’Oviedo Viejo et laissant derrière lui des centaines de morts.

1967 : Beluah est un autre ouragan de catégorie 3 qui a touché le pays. A partir du 11 septembre, il a provoqué de fortes précipitations sur la ville de Saint-Domingue, sur l’Ouest du pays et l’île Beata.

1975 : L’ouragan Eloisa, un phénomène de catégorie 1, a touché a partir du 17 septembre la zone de Loma de Cabrera et a causé de fortes pluies au Sud de l’île.

1979 : Un des ouragans les plus intenses est arrivé le 31 août et son nom, David, est resté gravé dans les mémoires. Cyclone de catégorie cinq, c’est un des phénomènes de plus grande intensité qui soit passé sur le pays. Il a causé la mort de plus de 2000 personnes, a provoqué la crue de rivières au niveau national et des dégâts à des infrastructures de la région Sud.

1979 : Six mois après le passage de David, la tempête tropicale Frederick a causé de fortes pluies et inondations dans la région Sud du pays.

1980 : Allen était un ouragan de catégorie cinq qui est passé au large du Sud de l’île le 5 août. Cependant, il a produit de grosses houles sur la côte Sud.

1981 : Le 9 septembre la tempête tropicale Gert est passée par le Nord-Est du pays.

1982 : La tempête tropicale Derby s’est formée dans la Baie Escosesa et est passée par le Nord de l’île le 13 septembre.

1987 : L’ouragan Emily dont la trajectoire était parabolique est entré sur les côtes Sud, en passant par les villages de Nizao et la baie de Neyba le 22 septembre et en sortant par la côte Nord de Haïti.

1988 : De catégorie cinq, l’ouragan Gilbert est passé légèrement par le sud de la péninsule de Barahona le 11 septembre.

1996 : L’ouragan Hortense s’est déplacé sur la province de La Altagracia et l’oeil est passé sur l’Aéroport International de Punta Cana. De catégorie 3, le phénomène a produit de grosses précipitations sur la zone orientale provoquant des crues de fleuves et des inondations.

1998 : Un autre ouragan gravé à jamais dans la mémoire des Dominicains. George a frappé l’île le 22 septembre à l’aube, en entrant par l’Est de l’île et en provoquant de gros dégâts: des logements détruits dans la zone Est, des pluies dans la Cordillera Central, le débordement du fleuve Sabaneta et la mort de plus de 1000 personnes. Ce phénomène de catégorie 3 a également provoqué des vagues de 12 pieds de hauteur et avait une pression de 971 millibars.

2000 : La tempête tropicale Derby a touché la côte nord le 23 août. Ce phénomène s’est déplacé parallèlement aux côtes de Luperón et de La Isabela.

2003 : Odette est une tempête qui est entrée par le Sud-Ouest du pays sur le Cap Falso Barahona, le 6 décembre. Ce phénomène a provoqué des précipitations, des glissements de terrain et des dégâts considérables sur l’agriculture. Il a également coûté la vie à 8 personnes.

2004 : L’ouragan Jeanne, de catégorie 1, est entré au pays le 16 septembre.

Même s’il a perdu de son intensité en touchant terre, il a provoqué des crues et des inondations dans la partie orientale, a détruit des ponts et a isolé, pendants plusieurs jours, la zone touristique de la région Est.

2007 : Dean a été le quatrième ouragan de la saison cyclonique et a touché le pays le 18 août. Cyclone de catégorie 4, il est passé en tant que tempête tropicale grâce à la géographie dominicaine. Des communautés comme Punta Cana et le Malecón de Saint Domingue ont été détruits partiellement, cinq personnes ont été blessées, des dizaines de maisons détruites et un jeune haïtien de 16 ans a été tué, entraîné par les eaux de la mer des Caraïbes.

2007 : Les tempêtes Noel et Olga, du 28 septembre et du 11 décembre respectivement, ont été les phénomènes qui ont le plus affecté le pays. Noel a atteint des vents soutenus entre 64 et 97 kilomètres heure. 73 personnes ont trouvé la mort, 43 ont disparu, 64,096 personnes ont été évacuées et 1,526 secourues. Le phénomène a provoqué la destruction du village de El Duey à Villa Altagracia et l’isolement de 39 communautés de la région Sud à cause de la chute de ponts et la crue de fleuves.

La tempête Olga a quant à elle laissé sur son passage 14 morts en République Dominicaine, 34,480 personnes sinistrées et des dégâts dans 6,896 maisons et 76 villages isolés. La province la plus touchée a été celle de Santiago, à cause de l’ouverture du barrage de Tavera par les autorités de l’Institut Dominicain des Ressources Hydrauliques (INDRHI).

Par: Romina Vásquez